Qu’est-ce que l’accord du piano ?

De quoi est composé le piano?

Technique de l’accord de piano

Un piano c’est en général 88 touches, 220 cordes. Trois cordes pour chaque note dans le médium et les aigus, 2 cordes pour les premières octaves des graves. Mais il n’en est pas toujours ainsi. Connaissez-vous les pianos de marque Paulello  ? Ces pianos ont 104 touches ! Ils sont uniques au monde par leur conception.

18 tonnes de tension !

Selon la hauteur du son, la corde est plus ou moins tendue. L’accordeur de piano modifie cette tension lorsqu’il accorde l’instrument. Ainsi, chaque corde a une tension d’environ 60-80 kg. Cela représente aux alentours de 18 tonnes de tension sur l’ensemble du piano.

Cette tension doit être maintenue afin de ne pas apporter une trop grande force. En effet, un écart trop important peut générer des dégâts à divers endroits du piano : chevalets, sommier, table d’harmonie, barres de tables…

Température et hygrométrie

Un piano est constitué de 80% de bois. Celui-ci va se déformer au fil des saisons de l’année. Vous souhaitez que votre piano reste accordé et en bon état ? Prêtez attention à l’hygrométrie et à la température. Les valeurs idéales sont situées entre 18 et 22°C, 50 et 65% d’hygrométrie. Mais il y a de grands changements entre l’été et l’hiver. Ce sont ces différences qui déforment la table d’harmonie. Le bois se modifiant, cela entraîne une modification de la hauteur des notes.

C’est aussi pour cette raison que le technicien de piano accorde un piano régulièrement même s’il n’est pas utilisé. Ainsi, les notes baissent progressivement, et on ne perçoit pas toujours que le piano est faux. Mais si un piano est plus bas de 8 Hertz, environ 1 tonne de tension sera ajoutée sur l’ensemble des cordes…Si votre piano a baissé d’1/2 ton, la tension sera donc triplée lors de l’accord.

.

Quand faire accorder un piano ?

L’accorder une à 2 fois par an est la recommandation des marques, fabriques de pianos.

Agnès réalise des accords fins, pointilleux uniquement d’oreille à l’aide du diapason.

Pour un bon entretien de votre piano, le plus important est de le protéger du soleil, des sources de chaleur, des courants d’air, de l’humidité, du froid.
Lorsque vous faites entretenir votre piano, la tension des cordes de votre piano reste stable, ainsi votre piano est juste pendant l’année. Vous pouvez jouer confortablement sans que votre oreille soit troublée.

Piano n’ayant pas eu de soins réguliers

Le diagnostic d’abord…

Face à un piano qui n’a pas eu de soins pendant de nombreuses années, il va falloir d’abord que le professionnel fasse le tour du piano afin de vérifier l’état général du piano :

La table d’harmonie est-elle en bon état ? Qu’en est-il des chevalets, y a-t-il des fentes ? au niveau des cordes, sont-elles altérées, rouillées ? Les tourillons des chevilles sont-elles ovalisés ? Les chevilles tiennent-elles encore la tension de la corde ?

cordes piano à queue Steinway Hyères

Recommandation internationale de Mr Reblitz

Mr Reblitz dans Le piano, entretien, accord & restauration, l’un des livres de référence des professionnels du piano, (livre recommandé par l’ITEMM) dit:

« Quand on monte au la 440 le diapason d’un piano trop bas, la majeure partie du piano a baissé de nouveau dès que l’accord est terminé. Certains accordeurs pensent qu’il faut laisser au piano le temps de se stabiliser et avancent ce prétexte pour revenir l’accorder  quelques semaines plus tard. En fait le phénomène intervient pendant l’accord et ses conséquences sont immédiates. »
Il faut en fait effectuer « une seconde stabilisation (…) voir une troisième jusqu’à ce que la tension générale reste stable c’est seulement à ce stade qu’ on peut  »affiner l’accord » ».

Le piano est en bon état

Cette prestation durera plusieurs heures (entre 3 et 4h), afin que votre piano soit bien stabilisé.
Si vous souhaitez ensuite que votre piano retrouve une stabilité, Agnès recommande un accord intermédiaire (6 mois).
Une fois votre piano stabilisé, vous pouvez à nouveau le faire régulièrement accorder (1 à 2 accords par an).

Ainsi, fuyez un accordeur qui vous propose une mise au ton rapide, c’est une perte d’argent inutile pour vous.

diagnostic expertise achat piano droit ou à queue

Le piano a des dégâts

Votre accordeuse de piano aime les pianos de prestige, mais elle aime tout autant les pianos anciens, les pianos d’étude, les pianos qui ont des dégâts… elle aime l’instrument et fera tout pour que vous gardiez votre piano le plus longtemps possible, s’il est dans un état lui permettant d’être accordé.

Après vous avoir montré le(s)dégât(s), si votre piano peut être accordé, votre accordeur, vous proposera sûrement de baisser la tension générale et l’accorder en fonction de la note qui a le plus baissé. Cela a l’avantage de ne pas faire augmenter les fentes présentes sur la structure de votre piano, ne pas apporter une tension trop importantes aux chevilles et risquer de les abîmer.

Vous pouvez aussi décider de faire réparer voir restaurer votre piano, sachez que cela coûte des milliers d’euros.

Rappelez-vous également que les pianos centenaires étaient accordés 1/2 ton plus bas (415 Hertz), ainsi la structure harmonique n’a pas été fabriquée pour supporter 18 tonnes de tension, il ne sera jamais possible de mettre un piano centenaire, au la 440 Hertz sans créer de dégâts.

Ecoutez ces extraits pour vous faire une idée sur l’état de votre piano.

Comment accorder un piano ?

Théorie de l’accord de piano

Accorder un piano : le tempérament

Accorder son piano n’est pas chose aisée. Ce sont de grands Mathématiciens, comme Pythagore, qui ont étudié le tempérament, écart entre chaque intervalle composé de deux notes. Celui-ci a évolué au fil du temps. Aujourd’hui, pour accorder un piano, nous utilisons le tempérament égal, cela signifie que les douze demi-tons qui composent une octave sont égaux. Cela peut paraître simple dit comme cela, mais cela signifie que l’accordeur va « fausser » chaque intervalle pour arriver à ce résultat, en créant un certain nombre de « battements » (vibrations) par intervalle.

 

La note : une fréquence

 

Toute note est un son qui a une fréquence définie en Hertz. Le la avec lequel tout musicien s’accorde a une fréquence de 440 Hertz, les musiciens classiques s’accordent plus souvent à 442 Hertz.
La différence entre 442 Hertz et 440 Hertz, est infime, elle n’est perceptible que par une personne qui va avoir une oreille très affinée. Pour une personne qui a l’oreille absolue il est très facile de reconnaître la différence entre ces deux notes, lorsqu’on joue ces notes une après l’autre.
Par contre lorsque les deux notes sont jouées ensemble, tout accordeur de piano qui accorde d’oreille est sensé entendre la différence qui correspond à deux battements par seconde. (la rapidité correspond à un rythme de deux croches qui seraient jouées à un tempo de 60 à la noire)

 

La partition

 

Un accordeur de piano va commencer par créer ce qu’on appelle « la partition », c’est-à-dire créer chaque note de fa à fa.
En pratique cela donne des tierces majeures qui vont avoir des battements progressifs de sept à onze dans cette octave.
Dit comme cela, cela semble encore réalisable, mais savez-vous qu’aucune corde n’est pure dans un piano ? Cela signifie qu’aucune corde d’un piano ne va avoit une fréquence stable et que sur une corde, deux fréquences sont se superposer.
L’oreille humaine d’un bon accordeur de piano va pouvoir détecter la fréquence prédominante, mais une machine ou un logiciel utilisé pour accorder, ne va pas pouvoir trouver la fréquence stable. Il s’en suivra un piano qui ne « sonnera » pas.

 

L’accord de tout le piano

L’accordeur va ensuite « recopier » les notes sur l’ensemble du piano, mais des vibrations (inharmonicités) étant présentes sur chaque corde, il « trichera » pour que le son paraisse harmonieux malgré l’inharmonicité, ce qui créera l’harmonie. Ainsi, c’est là que l’oreille musicale d’un bon accordeur va intervenir. C’est là que la capacité à entendre va créer toute la différence.
De la même manière, plus un accord est fin, plus il va durer dans le temps. Si votre piano est accordé de façon harmonieuse en respectant les recommandations théoriques de la partition et sur l’ensemble d u piano, moins le désaccord sera perceptible et plus longtemps jouerez-vous sur un piano juste.

 

Savoir-faire du technicien de pianos

Outre le fait d’entendre les notes et pouvoir les ajuster, stabiliser une corde, une cheville requiert une technique particulière : la technique de maniement de la clé d’accord. Afin de stabiliser la cheville, il est obligatoire de faire un mouvement particulier, en frappant la touche. Cela requiert du temps. Il est tout à fait possible d’accorder un piano en moins de 1h15, mais les chevilles ne peuvent alors pas être calées et votre piano va immédiatement commencer à se désaccorder. Je peux accorder un piano en 30 minutes, mais ces 30 minutes sont une arnaque pour le client.

En dernier lieu, le timbre de chaque corde peut être modifié, afin de donner un son mat ou clair selon l’oreille du pianiste. Ainsi, les intervalles peuvent être étirés, et là on ne parle plus de « justesse » mais de « perception » et c’est cette perception qui va donner au piano un son triste, certains disent « il ne sonne pas », ou un son plus ouvert. Un hertz au-dessus peut faire toute la différence, et pourtant cela est rarement audible par le pianiste.

Vous l’avez compris, un accord de piano demande rigueur, minutie, patience, une bonne oreille, et quelle récompense lorsque le piano sonne !

Pensez à faire appel à un spécialiste qui a toutes ces qualités pour ce type d’intervention.

« Espérer ce que nous ne voyons pas, c’est l’attendre avec beaucoup de patience » Romains 8:25