06 95 63 34 32

Comment accorder votre piano ?

De quoi est composé le piano ?

Lors de la fabrication d’un piano, environ 220 cordes sont montées.
Selon la hauteur du son, la corde sera plus ou moins tendue. Il en est de même lorsque l’accordeur accorde une corde de guitare. Ainsi, chaque corde a une tension d’environ 60-80 kg; ce qui représente aux alentours de 20 tonnes de tension sur l’ensemble du piano.

Il est important de maintenir cette tension afin de ne pas apporter à l’ensemble du piano une trop grande force. En effet, un écart trop important peut générer des dégâts à divers endroits du piano (chevalets, sommier, table d’harmonie, barres de tables…) 

.

Un piano étant constitué, entre autre, de bois, celui-ci se déforme selon différents facteurs. L’hygrométrie et les variations de température déforment la table d’harmonie, ce qui va modifier la hauteur des notes. Les déformations qui se font dans le piano font penser à une porte en bois se modifiant en fonction des saisons.

C’est aussi pour cette raison que l’on accorde un piano régulièrement même s’il n’est pas utilisé. Les notes baissant progressivement, on ne perçoit pas toujours que le piano est faux. Mais un piano qui a baissé de 8 Hertz, lorsqu’il est accordé va avoir une augmentation de tension d’environ 1 tonne…Si votre piano a baissé d’ 1/2 ton, la tension sera donc triplée!

Quand faire accorder votre piano ?

L’accorder une à 2 fois par an est la recommandation des marques, fabriques de pianos.
​Pour un bon entretien de votre piano, une température de 18 à 22°C et une hygrométrie comprise entre 50 et 65 % sont des mesures optimales.
Il est très important aussi de protéger votre piano du soleil, des sources de chaleur, des courants d’air.

Lorsque vous faites accorder votre piano 1 à 2 fois par an, la tension des cordes de votre piano reste stable, ainsi votre piano est juste pendant l’année, vous permets de jouer confortablement au niveau de votre oreille et il m’est tout à fait possible avec un accord simple de stabiliser la tension des cordes et par conséquent sa justesse.

Face à un piano qui n’a pas eu de soins pendant de nombreuses années, il n’est pas possible de stabiliser la tension des cordes avec un simple accord: la tension ajoutée est trop importante, l’élasticité de la corde l’empêche de se stabiliser.
Voilà pourquoi il faut tendre les cordes (faire des mises au ton) plusieurs fois le jour même afin d’être en mesure de stabiliser chevilles et cordes.Il ne sert à rien d’attendre et de revenir l’accorder plus tard: la tension des cordes aura baissé et la prestation première aura été presque inutile:il est nécessaire de passer un certain temps afin d’empêcher la tension de chuter (comptez entre 3 à 4h selon le cas) .Si vous souhaitez ensuite que votre piano retrouve une stabilité, un accord intermédiaire est à prévoir.
Une fois votre piano stabilisé, vous pouvez à nouveau le faire régulièrement accorder (1 à 2 accords par an).

Ecoutez ces extraits pour vous faire une idée sur l’état de votre piano.

 


Ce cas nécessite un accord simple

Dans ces deux cas un accord & une ou deux mises au ton sont nécessaires

Comment accorder son piano ?

   Accorder son piano n’est pas chose aisée. La technique d’accord a été étudiée par de grands mathématiciens, comme Pythagore, Un accordeur va commencer par créer ce qu’on appelle “la partition”, c’est-à-dire créer chaque note. Pour cela, aucune machine, aucun logiciel ne peut remplacer l’oreille humaine car l’oreille humaine perçoit tout, mais que perçoit un logiciel? est-ce que le micro utilisé pour écouter les notes du piano est suffisamment qualitatif? Est-ce que le logiciel est capable de discerner que l’augmentation soudaine de la rapidité de vibration est dû à un courant d’air ou au passage d’une personne derrière soi? Parfois une vibration de 10 battements est audible, le logiciel considérera-t-il que la fréquence a varié de 10 Hz dû au mouvement de l’air? seule une oreille exercée percevra ce changement de battement qui n’en est pas un,  après des années de pratique, à force de répétition et de se poser des questions. Un ingénieur du son m’a dit que le son est totalement différent selon la température et l’hygrométrie du lieu, cette fois on parle de timbre, la machine percevra sûrement cette modification de timbre, considérera-t-elle qu’un son plus clair est plus aigu?

L’accordeur va ensuite “recopier” les notes sur l’ensemble du piano, mais des vibrations (inharmonicités) étant présentes sur chaque corde, Il “trichera” pour que le son paraisse harmonieux malgré l’inharmonicité, ce qui créera l’harmonie.

Outre le fait d’entendre les notes et pouvoir les ajuster, stabiliser une corde, une cheville requiert une technique particulière: la technique de maniement de la clé d’accord. La plupart du temps pour stabiliser la cheville il est nécessaire de faire des mouvements rotatifs, en frappant la touche, tout en écoutant toujours le son afin de vérifier si la note se stabilise à la bonne fréquence.

En dernier lieu, le timbre de chaque corde peut être modifié, afin de donner un son mat ou clair selon l’oreille du pianiste. Ainsi, les intervalles peuvent être étirés, et là on ne parle plus de “justesse” mais de “perception” et c’est cette perception qui va donner au piano un son “triste”, certains disent” il ne sonne pas”, ou un son plus ouvert. Un hertz au-dessus peut faire toute la différence, et pourtant cela est rarement audible théoriquement par le pianiste. 

Vous l’avez compris, un accord de piano, cela demande rigueur, minutie, patience mais quelle récompense lorsque le piano sonne!

“Espérer ce que nous ne voyons pas, c’est l’attendre avec beaucoup de patience”

Pensez à faire appel à un spécialiste qui est outillé pour ce type d’intervention.